Réseau social : des "tweets" à 280 caractères pourront-ils relancer Twitter ?


Réseau social : des "tweets" à 280 caractères pourront-ils relancer Twitter ?

Le site de microblogging Twitter a décidé de doubler la taille maximale des messages. Ceux-ci pourront désormais comprendre jusqu'à 280 caractères, contre 140 auparavant. Cet assouplissement concerne les langues en caractères latins.

CE QU'IL FAUT RETENIR

Confronté à une stagnation de son audience, Twitter tente de simplifier son fonctionnement en doublant la taille maximale des messages (tweets).

De 140 caractères, la limite passe à 280 pour les langues utilisant des caractères latins. Le japonais, le chinois et le coréen ne sont pas concernés.

Mini-révolution chez Twitter :

Les utilisateurs vont pouvoir s'en donner à cœur joie et poster des messages en 280 caractères, le réseau social ayant enfin décidé d'autoriser des tweets deux fois plus longs, plus de dix ans après sa création. « Nous allongeons la limite du nombre de caractères ! Nous voulons que ce soit plus facile et plus rapide pour tout le monde de s'exprimer », commente le site de microblogging.

L'allongement ne concerne que les messages en caractères latins, rappelle le réseau, car c'est surtout en anglais, espagnol, portugais ou français que la limite de 140 caractères semble poser parfois souci aux utilisateurs, contrairement à ceux qui écrivent en japonais, coréen ou chinois, langues plus compactes. Selon les analyses menées par Twitter durant la période d'essai qui a précédé cette évolution, 9 % des tweets en anglais et 7 % en français atteignaient 140 caractères, des proportions qui tombent à environ 1 % avec le passage à 280.

La limite de 140 caractères faisait perdre du temps à l'utilisateur

Twitter estime que la limite de 140 caractères fait perdre du temps à l'utilisateur, qui doit modifier ou couper son message, au risque de se décourager et de ne pas tweeter du tout. Comme lors de l'annonce du test en septembre, la décision de Twitter a suscité une avalanche de réactions sur le réseau, beaucoup d'utilisateurs s'amusant à tester la nouvelle longueur. Plus sérieusement, Jennifer Grygiel, enseignante en communication à l'université de Syracuse, interrogée par l'AFP, estime que l'allongement des tweets « va fondamentalement modifier les communications, une fois de plus ».

« Cela va ralentir la vitesse à laquelle les utilisateurs consomment l'information et va permettre plus de clarté. Pas une mauvaise chose au moment où des leaders mondiaux profèrent des menaces militaires via le réseau », poursuit l'universitaire, dans une allusion à l'utilisation de Twitter par le président américain Donald Trump.

Twitter doit se renouveler

Très actif sur le réseau social, où il poste des messages plusieurs fois par jour, ce dernier utilise la plateforme pour des annonces majeures de politique intérieure et internationale, mais aussi pour critiquer des alliés, railler des adversaires et menacer la Corée du Nord. La semaine dernière, Twitter avait annoncé « des mesures », sans préciser en quoi celles-ci consistaient, après que l'un de ses employés eut suspendu, l'espace de quelques minutes, le compte de Donald Trump.

Contraint de se renouveler en raison de ses difficultés financières (il a encore perdu une vingtaine de millions de dollars au troisième trimestre et le nombre d'utilisateurs actifs stagne autour de 330 millions), Twitter marchait sur des œufs concernant l'allongement des tweets. Début 2016, l'hypothèse de l'abandon du dogme des 140 caractères avait provoqué une levée de boucliers de certains utilisateurs, craignant que le service perde son âme.


Source : Futura sciences