Qwant, le moteur de recherche franco-allemand lance une publicité anti Google


Qwant, le moteur de recherche franco-allemand lance une publicité anti Google

Le moteur de recherche français Qwant diffuse un spot publicitaire anti-Google. La petite entreprise niçoise attaque le géant californien sur la protection de la vie privée des utilisateurs.

Qwant, le petit moteur de recherche made in France, “dézingue” le géant Google ! Dans un spot publicitaire réalisé par Alexandre Aja (La colline a des yeux, Piranha 3D) et diffusé à partir du 15 septembre 2017, la jeune société niçoise tape sur le traçage et le ciblage quotidiens des internautes menés par les grandes plateformes, en particulier Google. En quelques secondes, le spot montre de manière humoristique mais angoissante, un petit échantillon de toutes les informations personnelles que ces plateformes collectent lors de nos navigations sur le web, dans nos emails ou sur les réseaux sociaux : notre vie familiale, nos goûts en matière de pizza et de séries télé, nos habitudes de parcours, nos envies de shopping et même nos rencontres extraconjugales… Avec un slogan très sûr : “Pourquoi accepter d'un moteur de recherche, ce que vous n'acceptez pas dans la vie.”

La publicité attaque en fait une pratique devenue courante sur Internet, le Real Time Bidding (RTM), qui consiste à tracer en permanence les internautes pour mieux cibler les offres commerciales à lui proposer et ce en temps réel. "Au début, ce traçage devait améliorer la précision de la recherche car le moteur adaptait ses résultats à votre profil, à ce qu'il savait de vous. En fait, il améliore la précision du ciblage publicitaire", explique Eric Leandri, le président fondateur de Qwant. Selon ce dernier, Google ne vous propose plus forcément les résultats les plus pertinents, notamment quand vous recherchez un hôtel ou tout autre produit ou service, mais privilégie ceux qui paient pour accéder à vos données, comme par exemple Booking. Le site de réservation en ligne vous propose alors une offre d'hôtel sur mesure, mais pas forcément la plus intéressante financièrement. Offre Booking que vous retrouverez probablement lorsque vous vous connecterez sur votre compte Facebook, dans les publicités affichées. Booking peut donc vous suivre de Google à Facebook grâce à l'achat de vos données.

TRACAGE

Qwant prétend donc proposer une alternative à ce système de traçage sans pour autant concurrencer Google qui détient plus de 90% de part de marché en France. "Avec Qwant, vous retrouvez une recherche sur le web comme elle se pratiquait il y a quelques années. Les résultats sont neutres. Vous n’aurez pas de publicité ciblée en fonction de votre navigation, du moins si vous n’allez pas sur d’autres sites qui pratiquent le traçage comme par exemple Facebook", assure Eric Leandri. Et pour cause, le moteur français ne collecte pas les données personnelles de ses utilisateurs. Son modèle économique repose sur des publicités proposées en fonction des mots clés tapés lors de la recherche. Qwant est rémunéré à chaque fois que la personne clique sur l’une de ces annonces. "Le système est moins élaboré que le RTM mais il assure des revenus suffisants et permet de se passer du traçage de l’internaute", explique Eric Leandri.

Comment obtenir un résultat de recherche neutre

Difficile cependant de convaincre tous les adeptes de Google de passer sur Qwant et ce d’autant plus que la firme de Menlo Park propose des tas d’autres produits très pratiques : mail, cartographie, agenda, sans oublier Android, le système d’exploitation des smartphones. Il est donc presque impossible d’échapper à Google. Mais pour Eric Leandri, Qwant présente un avantage certain pour obtenir un résultat de recherche neutre, pour l’achat de produits et de services en ligne ou encore pour des entreprises soucieuses de ne pas divulguer d’informations sur leur activité ou leurs employés. Des avantages qui ne peuvent être évalués qu’en coupant complètement les liens avec Google (son moteur, mais aussi Gmail, Chrome, Android, Maps, Agenda, Drive, Photos, Google+ etc…) et ce pendant plusieurs jours voire semaines afin de faire disparaître des différents sites comme Booking toutes nos informations personnelles révélées entre autre par l’adresse IP de notre ordinateur. Pas facile.


Source : Sciencesetavenir.fr